Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2011

Soutenance de thèse de Sophie Lozach, 16/12/2011

Vendredi 16 décembre 2011

par Valérie PLOUVIN - publié le

Mme Sophie Lozach doctorante au LOG en Géoscience, Ecologie, Paléontologie, Océanographie, soutiendra publiquement sa thèse intitulée :

Habitats benthiques marins du bassin oriental de la Manche :
Enjeux écologiques dans le contexte d’extraction de granulats marins

Date : Vendredi 16 décembre à 9h30

Lieu : Salle de conférence de la Station Marine , 28 av. Foch à Wimereux

JURY :

Directeur de Thèse :
Jean-Claude Dauvin (Professeur, Université Caen-Basse Normandie)

Rapporteurs :
Roger Coggan (Docteur, Chercheur, CEFAS-Laboratoire de Lowestoft, GB)
Robert Lafite (Professeur, Université de Rouen)

Membres :
Guy Bachelet (Directeur de Recherche CNRS, Université Bordeaux 1)
Frank Gentil (Maître de Conférences, Université Pierre et Marie Curie)
Alain Trentesaux (Professeur, Université de Lille Nord de France)
Jan Vandenbroeck (Ingénieur, Société de Dragage Internationale)

Résumé :

Les variations naturelles de la communauté macrobenthique des sédiments grossiers ont été étudiées pendant une période de quatre ans dans le contexte d’une demande de concession pour l’extraction des granulats marins dans les gisements des paléovallées du bassin oriental de la Manche. Six campagnes ont été réalisées, deux fois par an (mi-avril et mi-août : pré- et post-recrutement) en 2007, 2009 et 2010. Le jeu de données ainsi obtenu à permis d’une part de montrer que cette communauté benthique présentait une remarquable constance au cours du temps et cela apporte d’autre part de nouveaux éléments de connaissance à la typologie des habitats benthiques des sédiments grossiers du large (EUNIS). Une étude complémentaire sur les caractéristiques fonctionnelles a ensuite permis de montrer que cette communauté benthique présentait de fortes capacités de résistance aux perturbations physiques du milieu, mais des capacités de résilience plus modérées. Ces informations sur la structure et le fonctionnement de la communauté benthique ont permis d’émettre des hypothèses sur les conséquences d’une extraction de granulats marins sur ce site. A partir de cette étude, une gestion adaptative de cette activité anthropique a été proposée par la mise en place d’un protocole de suivi biosédimentaire répondant aux enjeux écologiques associés aux dragages des sédiments marins. Les résultats ainsi obtenus seront, par ailleurs, un apport substantiel à la compréhension scientifique des effets des dragages si la concession était autorisée par les autorités françaises.