Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2014

Soutenance de thèse de Shérif Jemaa

le jeudi 27 novembre 2014 à 14h

par Valérie PLOUVIN - publié le

Shérif Jemaa Doctorant au sein du Laboratoire d’Océanologie et de Géosciences LOG, soutiendra publiquement sa thèse intitulée :

Etude de la structure des populations et du régime alimentaire de l’anchois européen(Engraulis encrasicolus) et de la sardine européenne (Sardina pilchardus) : relations avec l’environnement

Date : le jeudi 27 novembre 2014 à 14h

Lieu : à MREN salle de conférence Wimereux

JURY :

Directeur de thèse :

- Rachid Amara

Co-Directeur :

- Gaby Khalaf

Membres :

- Jacques MASSE
- Jean-Michel BRYLINSKI

Rapporteur :

- Jacques PANFILI
- Filip VOLCKAERT

Résumé :

L’anchois européen et la sardine européenne sont sujets à de fortes pressions de pêche et les stocks sont soit
pleinement exploités soit surexploités. Cette situation tient en partie au fait qu’un grand nombre de pêcheries
d’anchois et de sardines sont gérées sur la base de zones géographiques délimitées par le CIEM, le CGPM ou
d’autres organisations régionales sans qu’il y ait nécessairement de véritable cohérence entre ces limites
administratives et les processus biologiques. Dans ce contexte, l’objectif principal de la thèse a été d’explorer à
partir de l’analyse de la forme de l’otolithe la structuration des populations de sardines et d’anchois à petite
(régionale) et grande (aire de répartition) échelles spatiales. À petite échelle spatiale, nous avons essayé
d’analyser comment les structures océanographiques et géographiques comme les fronts hydrologiques et les
détroits peuvent affecter la structure des populations. À grande échelle spatiale, les structures des populations
mises en évidence par l’analyse de la forme de l’otolithe sont comparées et discutées avec les résultats des
études génétiques. Les résultats montrent des structurations plus complexes chez l’anchois que chez la sardine.
Contrairement à la sardine, les caractéristiques hydrologiques comme le front hydrologique Almeria-Oran (AOF)
et le détroit de Gibraltar constituent des barrières à la dispersion et au mélange des anchois. En matière de
gestion des stocks de sardines et d’anchois, nos résultats proposent de nouveaux découpages et suggèrent une
révision des limites des stocks actuellement retenus. Les populations de petits poissons pélagiques sont connues
pour être particulièrement sensibles aux fluctuations de l’environnement. La deuxième partie du travail de thèse
a été consacrée à l’étude de l’écologie alimentaire de la sardine et de l’anchois à grande échelle spatiale en
Méditerranée et en Atlantique NE. Anchois et sardines sont essentiellement zooplantonophages. Ils consomment
majoritairement des copépodes (59.4% des proies identifiées pour la sardine et plus de 78% chez l’anchois). La
comparaison des régimes alimentaires suggère un faible chevauchement entre les deux espèces particulièrement
dans les zones de fortes productivités biologiques. Toutefois, en Méditerranée, où les eaux sont connues pour
être oligotrophiques et donc peu productives, il peut y avoir chevauchement des niches trophiques des 2
espèces.