Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2011

Soutenance de thèse de Sandrine Alizier, 15/12/2011

Jeudi 15 décembre 2011

par Valérie PLOUVIN - publié le

Mme Sandrine Alizier, doctorante au LOG en Océanographie biologique, soutiendra publiquement sa thèse intitulée :

Echelles spatio-temporelles d’observation des relations macrobenthos-sédiments : organisation et changements à long terme (1988-2009) des communautés benthiques subtidales de la partie orientale de la baie de Seine.

Date : Jeudi 15 décembre à 14h30

Lieu : Salle de conférence de la Station Marine , 28 av. Foch à Wimereux

JURY :

Directeur de thèse :
Jean-Claude DAUVIN Professeur (Université de Caen Basse-Normandie)

Rapporteurs :
Guy BACHELET Directeur de Recherche (CNRS)
Patrick LESUEUR Professeur (Université Caen Basse Normandie)

Membres :
Anik BRIND’AMOUR Cadre de Recherche (IFREMER)
Franck GENTIL Maître de Conférences (Université Pierre et Marie Curie)
Sandric LESOURD Maître de Conférences (Université du Littoral Côte - d’Opale)
Sami SOUISSI Professeur (Université Lille1)

RESUME :

Si à l’échelle du système "Manche - baie de Seine Orientale" la granulométrie des sédiments, elle-même influencée par l’intensité des courants de marée, est le facteur principal structurant la macrofaune benthique, ce n’est plus le cas à l’échelle de la communauté des fonds sablo-vaseux à Abra alba – Pectinaria koreni de la baie de Seine Orientale, ni à celle de la communauté des fonds envasés à Macoma balthica à l’embouchure.
Située à l’échelle du système "baie de Seine Orientale - embouchure", mon approche repose sur l’observation de la reproductibilité de phénomènes ou de constats pour dégager les schémas généraux d’organisation du compartiment benthique et en trouver les facteurs structurants principaux. Une synthèse des travaux antérieurs, une analyse des données historiques (PECTOW 1988-1991-1996-2001-2006) et des données nouvellement acquises (COLMATAGE 2008-2009), ont permis d’offrir une synthèse de l’organisation de ce compartiment dans le contexte hydrodynamique et anthropique fort.
Une étude de la texture sédimentaire basée sur l’analyse photographique des sédiments (COLMATAGE), a mis en avant l’existence d’une hétérogénéité sédimentaire marquée et a souligné une problématique majeure concernant le protocole de leur échantillonnage.
Une analyse des assemblages faunistiques et une approche basée sur la "niche sédimentaire" des espèces, ont permis de montrer un bilan positif de l’envasement sur le long terme des fonds subtidaux du système.
Les informations relatives à la compréhension de l’organisation et de l’évolution du compartiment benthique du système "baie de Seine orientale – embouchure", ont abouti à des recommandations pour une stratégie de son observation à long terme.