Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2016

Soutenance de thèse de Sandra Borderie

vendredi 16 décembre 2016 à 14h30

publié le , mis à jour le

Sandra Borderie (Doctorante au sein du LOG) soutiendra sa thèse intitulée :

Modélisation analogique de la distribution et du style de déformation dans des chaînes d’avant-pays à niveaux de décollement multiples (évaporitiques et frictionnels) : interactions cinématiques et structurales

Date : vendredi 16 décembre 2016 à 14h30

Lieu : amphithéâtre B16 SH3 à Villeneuve d’Ascq

Directeurs de thèse :
- Bruno VENDEVILLE
- Fabien GRAVELEAU

Encadrant :
- César WITT

Rapporteurs :
- Jean-Paul CALLOT
- Jacques MALAVIEILLE

Examinateur :
- Siegfried LALLEMANT

Résumé :

Le style et la distribution de la déformation dans les chaînes d’avant-pays peuvent varier le long de la chaîne et entre l’avant- et l’arrière-pays en raison de facteurs tels que l’héritage tectonique, la stratigraphie du bassin ou l’intensité des processus de surface. Dans cette thèse, nous avons dans un premier temps étudié la dynamique structurale d’une chaîne se propageant vers un domaine sédimentaire présentant des séquences lithologiques contrastées. Nous avons notamment analysé l’évolution tectonique de deux séries de modèles analogiques où un niveau de décollement visqueux de largeur variable a été introduit en position de décollement basal ou interstratifié. Dans les deux cas, les résultats mettent en évidence des interactions structurales et cinématiques entre les provinces pourvues et dépourvues du niveau de décollement visqueux. Ces interactions concernent notamment la séquence de propagation de la déformation et le style structural de la chaine, tant en surface qu’en profondeur. Ces résultats sont comparés à des exemples naturels tels que les chaînes de Kuqa (Chine) ou les Salt Range (Pakistan).
Nous avons dans un second temps étudié l’impact des processus de surface sur le partitionnement amont-aval de la déformation au travers de l’exemple du chevauchement de Chazuta dans le bassin de Huallaga (Pérou). Les résultats expérimentaux indiquent que le déplacement exceptionnel accommodé par ce chevauchement et la forte épaisseur d’évaporites allochtone qu’il transporte dépendent de 1) une sédimentation syntectonique en biseau, 2) la présence d’un synclinal à l’arrière du chevauchement poussant les évaporites vers l’avant et 3) l’érosion du front de déformation.