Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2010

Soutenance de thèse de Mlle Aline Aubry 4/02/2010

Jeudi 04 Février 2010

par Valérie PLOUVIN - publié le , mis à jour le

Melle Aubry Aline Doctorante en Géographie, soutiendra publiquement sa thèse intitulée :

(Processus hydrodynamiques et bilans morpho-sédimentaires d’un littoral macrotidal en accrétion :
étude in situ et par télédétection spatiale. Application aux Hemmes de Marck, Nord-Pas de Calais.
 :
)

Date : Le Jeudi 04 Février 2010 à 14h00

Lieu : A la MREN (salle de conférence) 62930 Wimereux

JURY :

Directeur de Thèse :
Philippe Dubuisson

Co-encadrants :
Antoine Gardel, Sandric Lesourd

Rapporteurs :
Laurent Polidori, Hervé Regnauld

Membres :
Edward J. Anthony, Aart Kroon

Résumé :

Le site des Hemmes de Marck à l’est de Calais a été étudié afin de cerner le comportement morphodynami que de cette zone intertidale très particulière dans la région,caractérisée par un important réservoir sableux (accolement d’un banc
tidal à la côte) et une dynamique sédimentaire intense, et identifié comme le seul endroit de la côte d’Opale à connaître une progradation significative. Plusieurs campagnes associant télédétection spatiale et expérimentations in situ ont été
réalisées selon diverses échelles spatiales et temporelles. Dans le but de comprendre les mécanismes et évolutions de l’accrétion littorale, la méthodologie développée pour ce travail associe des mesures courantomètriques,houlographiques, topographiques et sédimentologiques ainsi que des analyses d’images satellites (analyse des pixels,réflectances, extraction de topographie).Les mesures hydrodynamiques (analyse des houles et des courants moyens selon les conditions météorologiques), ont permis de démontrer, comme pour les autres plages d
e la région, une dominance de la composante longitudinale orientée vers l’Est mais pouvant subir des forçages météorologiques dans la direction opposée. Le caractère très dissipatif de cet estran sableux, associant un replat sableux puis va
seux, a été mis en évidence à travers l’étude de l’amortissement des houles et des courants par les multiples interfaces étudiées (barres intertidales, plage, bas et haut
de plateforme). L’analyse stratigraphique associée à celle de la modification de la couverture sédimentaire qui évolue selon les saisons (variations et récurrence des hauts niveaux d’eau, fréquence des évènements météorologiques agités) et
selon la dissipation énergétique (intensité des tempêtes, amortissement des houles par les fonds envasés) ont permis à la fois de quantifier les différents flux sédimentaires existants mais surtout d’expliquer le fonctionnement de c
ette zone intertidale sableuse caractérisée par la présence de vase sur c
e littoral macrotidal, notamment avec un système ou vert soumis aux
houles de tempêtes.Compte tenu de la complexité et de la très forte dynamique spatio-temporelle de ces environnements côtiers, l’apport de la télédétection spatiale, en complément des approches terrain, a été évaluée durant ce travail. L’acquisition simultanée d’images SPOT-5 et Formosat-2 aux dates des campagnes de terrain a permis de développer de nouvelles approches complémentaires de mesures des caractéristiques granulométriques des estrans ainsi que des profils de
plage. Lesméthodes développées ont pu ensuite être appliquées à des images d’archives permettant de reconstituer la dynamique morpho-sédimentaire de ce site.
Ces connaissances des processus morphodynamiques et sédimentaires, à travers l’analyse historique passée et future de leurs évolutions, de leur pérennité ou cyclicité sont d’autant plus importantes que la vulnérabilité de ces systèmes côtiers
meubles à faible élévation est accrue dans le contexte actuel du changement global et face à l’élévation du niveau marin.