Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2017

Soutenance de thèse de Matthieu Dupuis

publié le , mis à jour le

Matthieu Dupuis doctorant au sein du LOG, soutiendra sa thèse intitulée :

Processus de mise en place et évolution des systèmes de volcans de boue.

Date : 27 juin 2017 à 14 heures

Lieu : bâtiment IEMN (Institut Électronique, Microélectronique et Nanotechnologies) à Villeneuve d’Ascq

Directeur de thèse :
- Vendeville Bruno

Rapoorteurs :

- Deville Eric
- Loncke Lies

Examinateurs :

- Tribovillard Nicolas
- Lacoste Aurélien
- Riboulot Vincent

Résumé :
Cette thèse porte sur les mécanismes responsa bles de la croissance de systèmes de volcans de boue ainsi que sur les processus qui gouvernent leur évolution de surface. L’étude s’appuie sur une analyse structurale sur données sismiques faite sur deux structures anticlinales localisées dans le NW du Bassin Sud Caspien ainsi que sur une analyse structurale de terrain approfondie couplée à une imagerie de la sub-surface des édifices par résistivité électrique ainsi que par études géochimiques d’édifices volcaniques localisés dans la continuité onshore du bassin de la Kura en Azerbaïdjan.

Les systèmes de volcan de boue correspondent à un ensemble depuis une source en surpression de fluide en profondeur jusqu’à l’édifice de surface qu’est le volcan en passant par un chemin de migration de fluides plus ou moins complexe constitué de zones de formation de matériel argileux et de zones de stockage de ce matériel.

Les volcans à morphologie de mud pie montrent une morphologie plate car leur croissance est régie par la présence d’une réserve de matériel argileux non induré en surface que l’on appelle chambre superficielle. L’arrivée de matériel depuis une source de boue peu profonde induit le gonflement de cette chambre qui, en se rééquilibrant, provoque des déformations de surface et un élargissement de l’objet selon un modèle de Pousse-Muraille . Les édifices à morphologie coniques sont liés à des zones de stockage de matériel argileux plus profondes (chambre secondaire) voire à la source de boue, la zone de fluidisation du sédiment (chambre primaire). La source de fluides (eau et gaz) et nettement démarquée de la source de boue.

La sédimentation est un facte ur clé dans l’évolution des systèmes de vo lcan de boue car elle permet de sceller les chemins de migration de fluides, relançant la formation de surpression de fluide, créant une évolution par épisodes successifs de systèmes de volcans de boue emboîtés : les complexes de systèmes de volcan de boue.