Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2016

Soutenance de thèse de Jérémy Denis

Le mardi 13 décembre 2016 à 14 h à Wimereux LOG MREN

publié le , mis à jour le

Jérémy Denis Doctorant au sein d’IFREMER et accueil au LOG soutienda publiquement sa thèse :

Date : Mardi 13 décembre 2016 à 14 h
14hLieu : Salle de conférences à la MREN à Wimereux

Jury :

Directeur de thèse :
- Paul MARCHAL

Responsables scientifique :
- Christophe LOOTS
- Carole VALLET

Rapporteurs :
- Philippe KOUBBI
- Pierre PEPIN

Examinateurs :
- Geneviève LACROIX
- Maria alexandra TEODÓSIO CHĺCHARO

Titre et résumé :

Changements ontogéniques de la condition larvaire chez une espèce de poisson à reproduction hivernale, le hareng des Downs.

La condition des larves de hareng des Downs durant la période critique a été caractérisée entre 2008 et 2015, en Manche orientale et dans la Baie sud de la mer du Nord à partir des données collectées, durant la campagne International Bottom Trawl Surveys (IBTS). Tout d’abord, l’étude de la stratégie alimentaire, à partir de l’observation des proies dans les contenus digestifs par deux méthodes complémentaires, (microscopie électronique et mesure de la fluorescence) a montré un changement de régime en fonction de la taille. Les larves inférieures à 13 mm avaient un régime omnivore très diversifié et composé de protistes et de petites proies zooplanctoniques, tandis que les larves plus grandes avaient un régime moins diversifié et composé principalement de plus grandes proies zooplanctoniques. En parallèle du changement de régime alimentaire, la combinaison de quatre indices de condition (taux d’ingestion, rapports ARN/ADN et ADN/C et otolithes) à l’échelle individuelle a également révélé un changement de l’état nutritionnel et de la croissance de ces larves. Les larves inférieures à 13 mm avaient une nutrition et une croissance soutenues, tandis que la croissance des larves plus grandes était faible. Ceci peut traduire un changement dans la stratégie d’allocation de l’énergie à partir de 13 mm, qui serait plus orientée vers du stockage que vers de la croissance. Ces changements ontogéniques dans la condition larvaire suggèrent que le changement de régime alimentaire qui s’opère à partir de 13 mm, pourrait constituer le cœur de la période critique pour les larves de hareng des Downs.

The larval condition of Downs herring during the critical period was investigated between 2008 and 2015 in the eastern English Channel and Southern Bight of North Sea from data collected during the International Bottom Trawl Survey (IBTS). First, the study of the feeding strategy from gut contents analysis using two complementary approaches (electronical microscopy and measure of fluorescence) revealed a shift in the feeding diet occurring at a larval size of 13 mm. Smaller larvae had an omnivorous and a more diversified diet composed of numerous protist and small zooplanktonic preys whereas bigger larvae had a less diversified diet composed mainly of bigger zooplanktonic prey. Along with the diet shift, combination of four condition indices (ingestion rate, RNA/DNA and DNA/C ratios and otoliths) also revealed important changes in the nutritional status and growth of these larvae. Larvae smaller than 13 mm had a sustainable nutrition and growth whereas larger larvae depicted low growth rate. This could reflect a change in the energy-allocation strategy from a growth-oriented strategy towards a more storage-oriented strategy. These ontogenetic changes in the larval condition suggest that the diet shift occurring at 13 mm could constitute the core of the critical period for Downs herring larvae.