Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2010

Soutenance de thèse de Delphine Beyrend-Dur, 18/10/2010

Lundi 18 octobre 2010

par Valérie PLOUVIN - publié le , mis à jour le

Mme Delphine Beyrend-Dur doctorante en cotutelle à l’Université de Lille1 et à la National Taiwan Ocean University, soutiendra publiquement sa thèse intitulée :

Les Traits d’histoire de vie de copépodes saumâtres : du milieu tempère au milieu tropical

Discipline : Géosciences, Ecologie, Paléontologie et Océanographie

Date : Lundi 18 octobre 2010 à 10h30

Lieu : National Taiwan Ocean University, Keelung, Taiwan (ROC)

JURY :

Directeur de Thèse :
Sami Souissi, Professeur, Université Lille 1 Sciences et Technologies
Jiang-Shiou Hwang, Professeur, National Taiwan Ocean University

Rapporteurs :
Syuhei Ban, Professeur, The University of Shiga Prefecture Japan
Chong Kim Wong, Professeur, Chinese University of Hong Kong

Membres :
François Schmitt, DR CNRS, Université Lille 1 Sciences et Technologies
Shing-Hong Cheng, Chercheur, Taiwan Fisheries Research Institute

Invités :
Myron A. Peck, Professeur, Université Hambourg Allemagne

Résumé :

L’étude de la dynamique de populations du planton apporte un nouvel aperçu de l’effet du changement du climat sur les milieux aquatiques. Cependant, un besoin réel existe d’avoir une vue d’ensemble de ces effets ; ceci étant possible en se basant sur des comparaisons entre les sites à des échelles appropriées.
La France et Taïwan sont des pays situés sous des climats contrastés principalement tempéré pour la France et subtropical/tropical pour Taïwan. En France, le copépode saumâtre Eurytemora affinis, connue comme espèce clef en région tempérée, a été le sujet de nombreuses études en laboratoire et sur le terrain. P. annandalei est une espèce dominante de copépode saumâtre en régions subtropicale/tropical de l’Indopacifique qui n’a peut été étudiée malgré son importance écologique et économique.
Dans cette thèse, on a étudié l’histoire de vie du copépode P. annandalei particulièrement l’effet de la température et salinité ainsi que d’autres aspects comme la biologie de la reproduction pour comprendre sa dynamique de population en milieu naturel. On a aussi étudié la dynamique de population de copépodes dominants dans les estuaires contrastés du Danshuei (subtropical) et de la Seine (tempéré) comprenant respectivement P. annandalei et E. affinis ainsi que Acartia spp.
L’étude de l’histoire de vie de P. annandalei a révélé l’importance de la température, salinité et leurs interactions dans sa stratégie de cycle de vie. Il est capable de se développer et reproduire dans une large gamme de température-salinité cependant il montre une meilleure fitness à 25-30°C et à salinité 15. L’étude sur le terrain montre que les dynamiques de populations de copépodes sont influencées par différent facteurs environnementaux dans les deux systèmes comme l’apport en eaux douces dans l’estuaire tempéré de Seine et les typhons dans l’estuaire subtropical du Danshuei.
Nos résultats trouveront certainement des intérêts et des applications en dynamique de population des copépodes subtropicaux/tropicaux et dans l’aquaculture ainsi qu’en écologie de systèmes saumâtres principalement subtropicaux dans le contexte de changement global du climat.