Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2010

Soutenance de thèse de Clément Garcia, 29/10/2010

vendredi 29 octobre 2010

par Valérie PLOUVIN - publié le

M Clément Garcia doctorant de l’Université de Lille1, soutiendra publiquement sa thèse intitulée :

Approche fonctionnelle des communautés benthiques du bassin oriental de la Manche et du sud de la mer du Nord

Discipline : Géosciences, Ecologie, Paléontologie, Océanographie

Date : Vendredi 29 octobre 2010 à 9H30

Lieu : Station Marine de Wimereux, 29 av. Foch.

Jury :

Directeur de Thèse :Jean-Claude Dauvin

Rapporteurs :Philippe Gros ; Jean-Christophe Poggiale

Membres  : Julie Bremner ; Pierre Chardy ; Jean-Claude Dauvin ; Jean-Marie Dewarumez ; Alain Leprêtre

Résumé :

Les communautés benthiques du bassin oriental de la Manche et du sud de la mer du Nord ont été abondamment documentées en termes de composition spécifique et de répartition spatiale. En revanche, les études portant sur leur fonctionnement n’ont été conduites que récemment dû à la difficulté d’obtention des différents paramètres biologiques des différents composants du benthos (bactérie, méiofaune, macrofaune…) indispensables à ce type d’analyses. L’objectif principal était de déterminer si la zone d’étude devait être considérée comme une entité ou bien au contraire comme plusieurs unités fonctionnelles. Une étude du réseau trophique au travers de deux techniques de modélisation, inverse et Ecopath, a été réalisée. La zone d’étude a premièrement été divisée a priori selon les deux facteurs supposés influencer le plus l’organisation trophique des communautés benthique : géographiques (Baie de Seine, Manche orientale et mer du Nord) et sédimentaires (graviers et cailloutis, sables grossiers et sables fins). La comparaison des deux types de modèles, appliqués sur chaque division, a mis en évidence le rôle clé des suspensivore dans le transfert de matière ainsi que des différences de fonctionnement entre les divisions. Le fonctionnement trophique du benthos semble apparaitre comme dépendant du type de sédiment auquel il appartient. Pour finir, une approche préliminaire évaluant la diversité des traits biologiques des invertébrés benthiques dans la zone d’étude a été effectuée. Les renseignements sur 21 traits biologiques concernant 631 espèces d’invertébrés benthiques ont été réunis permettant d’avoir une information sur les attributs fonctionnels dominant la zone d’étude.