Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2009

Soutenance de thèse Jimmy Bertier , 17/12/2009

Jeudi 17 décembre 2009

par Valérie PLOUVIN - publié le

M Jimmy Bertier Doctorat de l’Université du Littoral soutiendra publiquement sa thèse intitulée :

Analyse multi-échelle de la morphodynamique d’une plage artificielle, Avant-port Ouest de Dunkerque (Nord de la France)

Date : Jeudi 17 décembre à 13h30

Lieu : MREI de Dunkerque

JURY :

Directeur de thèse :
Hequette Arnaud

Rapporteurs :
Anthony Edward J
Costa Stéphane

Membres :
Gregoire Pascal
Ruz Marie Hélène
Trentesaux Alain

Lien : (website :)

Résumé.
La plage du Clipon est une plage artificielle de 13 km de long, créée à partir des années 1960, suite à l’extension du Port de Dunkerque. Notre étude est basée sur une approche multi-échelle : une échelle temporelle s’étendant du demi-siècle à la période d’une marée, et l’échelle spatiale allant de l’analyse de la dynamique morphologique de l’ensemble de la plage (104 m) à l’examen des processus morphosédimentaires au niveau de formes élémentaires comme les barres intertidales (101 - 102 m). L’analyse à grande échelle concerne (1) les variations du trait de côte lors des différentes phases d’extension du port, et suite aux travaux d’extension à l’aide d’un suivi chronoséquentiel de photographies aériennes verticales, (2) l’évolution de la bathymétrie proche de la côte au cours des aménagements portuaires et suite à ces aménagements, ainsi que (3) la modélisation de la propagation des houles sur des bathymétries datant de différentes époques, ce qui a permis d’apprécier la variabilité dans le temps de l’impact potentiel des houles à la côte au fur et à mesure que les fonds se sont modifiés. Plusieurs campagnes de mesures hydrodynamiques, topométriques et de transport sédimentaire ont été effectuées de 2003 à 2007 dans le but de mieux comprendre la morphodynamique de la plage. Les données de houle et de courant obtenues sur l’estran et dans les petits-fonds ont été utilisées conjointement aux données météorologiques pour réaliser une analyse de l’hydrodynamique du système côtier. Cette analyse a mis en évidence la dominance des courants de flot, dirigés vers l’est, mais aussi l’existence d’un contre-courant associé à la présence de la jetée est de l’avant-port. Les résultats de l’analyse morphométrique de l’estran montrent une grande variabilité spatiale de la forme générale et de la largeur de la plage. A l’échelle annuelle, l’avant-plage proche subit une érosion pouvant atteindre 0,3 mètre par an. Le suivi mensuel des profils de plage a permis d’observer la réaction des différentes zones morphologiques de l’estran face aux conditions rencontrées pendant les campagnes de mesure : lissage de l’estran lors des périodes de forte énergie et développement et migration des barres vers le haut de plage par temps plus calme. L’analyse des transports sédimentaires potentiels montre un transport faible dirigé essentiellement vers l’est lors des périodes de temps calmes. Les transports les plus importants s’effectuent principalement lors de conditions de forte énergie, pendant lesquelles le vent peut fortement renforcer les courants tidaux et les courants de houle. Lors des conditions de fortes agitations de secteur nord, un courant d’undertow se met en place sur l’ensemble de la plage entraînant un déplacement des sédiments vers le bas de plage et l’avant-plage. L’ensemble des résultats recueillis permet de définir la plage du Clipon comme une cellule sédimentaire quasi-fermée montrant une tendance vers un bilan sédimentaire négatif.

Mots clefs : plages artificielles, macrotidal, morphodynamique des plages, érosion des plages, forçages météo-marins, cellule sédimentaire.