Accueil > Productions scientifiques > Thèses soutenues > Thèses soutenues en 2015

Soutenance de la thèse de Céline Rolet

Jeudi 11 juin 2015 à 14h30

publié le

Céline Rolet Doctorante au sein du Laboratoire d’Océanologie et de Géosciences (LOG) soutiendra publiquement sa thèse intitulée :

Les communautés macrozoobenthiques des sédiments meubles intertidaux du littoral Nord – Pas-de-Calais : Structure, relations avec les limicoles hivernants et enjeux de conservation.

Date : 11 juin 2015

Lieu : Salle de conférences à la SMW de Wimereux

Jury :

Directeurs de thèse :

- Dr. Luczak Christophe

- Dr. Spilmont Nicolas

Rapporteurs :

- Pr. Dauvin Jean-Claude

- Dr Fournier Jérôme

Examinateurs :

- Pr. Davoult Dominique

- Dr. Godet Laurent

- Pr. Lepretre Alain

- Dr. Beaugrand Grégory

Résumé :

Les zones intertidales meubles sont reconnues comme des écosystèmes d’interface majeurs, procurant un habitat transitoire et/ou permanent pour la reproduction, l’alimentation et la migration de nombreuses espèces. Cependant, dans le contexte d’une anthropisation croissante des zones littorales, ces zones d’interface sont aujourd’hui menacées. Il apparaît donc primordial d’étudier leur biodiversité et leur fonctionnement écologique afin de mettre en place des mesures de gestion et de conservation efficaces. Pour répondre à cette problématique, les relations entre la macrofaune benthique (proies) et les oiseaux limicoles (parmi leurs principaux prédateurs) ont été étudiées à l’échelle du littoral Nord – Pas-de-Calais. Les principales questions de ce travail étaient : (1) Quelles sont les communautés macrobenthiques présentes dans ces zones intertidales ? (2) Quelles sont leurs relations avec les limicoles hivernants dans un cadre spatial ? (3) De potentiels forçages anthropiques affectent-ils ces deux compartiments (i.e. benthique et/ou avifaune) ? Ce travail de thèse a permis de caractériser la diversité, l’abondance, la biomasse et la distribution spatiale des communautés macrobenthiques des sédiments meubles intertidaux selon la classification d’habitats EUNIS et d’étudier les relations (approche fonctionnelle) entre ces communautés et leurs prédateurs principaux, les limicoles, en période hivernale. Des sites d’importance écologique ont pu être mis en évidence et doivent être ciblés en priorité pour la mise en place de mesures de gestion et de conservation à l’échelle régionale.