Accueil > A la une

Soutenance Habilitation à Diriger les Recherches HDR de Frida Ben Rais Lasram

par Valérie PLOUVIN - publié le , mis à jour le

Soutenance de l’HDR de Frida Ben Rais Lasram (ULCO LOG Wimereux)

Date : 18 décembre 2017 à 15h00

Lieu : Salle de conférences à la MREN LOG Wimereux

JURY
RAPPORTEURS :
- Frédéric Ménard
- Nathalie Niquil
- Verena Trenkel

MEMBRES :
- Olivier Le Pape
- Urania Christaki
- Rachid Amara
- François Schmitt

Résumé :
C’est dans un contexte de forte vulnérabilité des écosystèmes marins et d’inefficacité des mesures de gestion compartimentées et isolées qu’il est apparu essentiel à la communauté scientifique de développer un cadre de gestion qui concilie aussi bien l’exploitation des ressources marines que la conservation des écosystèmes. Ce cadre, nommé Approche Ecosystémique, permet de fédérer plusieurs disciplines afin d’améliorer la connaissance des écosystèmes et de fournir aux gestionnaires une aide à la décision, qu’il s’agisse d’orienter la stratégie de la pêche ou de planifier les mesures de conservation.
La prise de conscience de la nécessité de comprendre le fonctionnement actuel des écosystèmes a rapidement évolué vers la nécessité de pouvoir prédire la réponse de ces écosystèmes aux perturbations futures. Or ceci ne constitue pas une tâche aisée étant donné la complexité et les variations spatio-temporelles des relations entre les espèces et leur environnement.
Ce genre de problématique peut être appréhendé par les approches numériques et notamment la modélisation.

Mes travaux de recherche se basent sur le triptyque modélisation des niches écologiques, modélisation trophique et analyses spatiales à l’échelle régionale de la Méditerranée et à l’échelle locale des côtes tunisiennes et du Golfe de Gabès afin d’aborder les problématiques liées au changement global et à la conservation des écosystèmes.
Au travers de questions scientifiques et de méthodologies différentes, j’ai choisi de décliner tour à tour trois échelles spatiales différentes : la Méditerranée, les côtes tunisiennes et le Golfe de Gabès à partir de travaux auxquels j’ai significativement contribué que ça soit au sein de mon réseau de collaborateurs qu’avec les doctorants que j’ai co-encadrés.
A l’échelle de la Méditerranée et des côtes tunisiennes j’ai eu recours à une approche multifacettes de la diversité afin de projeter les assemblages d’espèces selon des scénarios de changement global et d’explorer la pertinence du réseau de mise en réserve.
A l’échelle du Golfe de Gabès j’ai adopté une approche multi-modèles (modèles de niches, Ecopath, Ecosim, Ecospace, Ecotroph, Osmose) afin de comprendre la structure et le fonctionnement de cet écosystème et de les projeter selon différents scénarios de changement global et également de gestion de la pêche et de mise en réserve.

La recherche occupe la moitié de mon temps, l’autre moitié étant dédiée à l’enseignement. J’ai donc fait le choix de présenter brièvement mes activités d’enseignement et d’encadrement dans une première partie de ce document.

La dernière partie est dédiée aux perspectives de recherche que je souhaiterais développer et dont le thème central est les services écosystémiques et la scénarisation de leurs évolutions futures. Je souhaiterais adopter une approche multidisciplinaire qui soit à la fois prédictive et explicative en prônant une recherche fédérative nécessitant la mise en relation de chercheurs d’horizons divers (biologie, écologie, biogéochimie, physique, sciences humaines et sociales) et différents acteurs et usagers des zones côtières.