Accueil > Communication > Revue de Presse > Année 2015

“Marine Biodiversity, Climatic Variability and Global Change”

par Philippe NOTEZ - publié le


Ce livre vient de paraître aux éditions “Earthscan Oceans” (Routledge).

Ce livre étudie les facteurs et processus qui contrôlent l’organisation de la biodiversité marine et les effets des changements globaux, y-compris des changements climatiques, sur les organismes, les communautés et les écosystèmes. Il comporte 474 pages et 333 figures, dont 70 sont en couleur.

Contact : Grégory Beaugrand

Dans une première partie, Grégory Beaugrand présente les principes écologiques permettant de comprendre l’organisation de la biodiversité marine. Un premier chapitre discute en détail de l’importance du climat en milieu océanique. En utilisant une approche holistique et pluridisciplinaire, le livre révèle comment le climat et l’environnement contrôlent la biodiversité aux échelles temporelles géologiques et contemporaines et aux échelles spatiales depuis l’échelle régionale à l’échelle planétaire. L’organisation de la vie marine est étudiée dans le détail et les grands principes, hypothèses et théories sur l’organisation de la biodiversité sont examinés. L’aspect fondamental de la température est démontré à de nombreux niveaux organisationnels et à de multiples échelles spatio-temporelles. Dans une deuxième partie, le livre parle des effets des activités humaines sur la biodiversité marine. Dans un premier temps, les effets du réchauffement climatique anthropique sur la biodiversité sont abordés : plasticité, adaptation, changements comportementaux, changements phénologiques et biogéographiques, changements écosystémiques, graduels ou abrupts. Puis, les effets plus directs de la surexploitation, des pollutions chroniques et accidentelles (hydrocarbures, radioactivité …), de l’eutrophisation, du tourisme, de la réduction de la couche d’ozone sont abordés. Un chapitre sur les effets de l’acidification sur la biodiversité montre que ses conséquences sont plus complexes que celles initialement suggérées. Les relations entre biodiversité et fonctionnement des écosystèmes sont également étudiées en profondeur. Les changements globaux auront des conséquences importantes sur la biodiversité et les services de régulation et d’approvisionnement. En particulier, le livre présente dans le détail les effets du réchauffement des températures sur le cycle du carbone et sur l’exploitation de certaines espèces de poissons telles que la morue de l’Atlantique. La dernière partie du monographe propose une théorie macroécologique sur l’organisation de la vie dans les océans (théorie METAL). La théorie permet de mieux comprendre et anticiper les effets des changements climatiques sur l’abondance des espèces, la composition des communautés, la biodiversité, la phénologie, les changements biogéographiques et écosystémiques graduels ou abrupts. En outre, la théorie METAL permet de concevoir les bases scientifiques sur lesquelles repose la scénarisation des effets des changements climatiques sur l’organisation de la vie dans les mers et océans. L’auteur conclut ce livre par des recommandations pour améliorer la recherche et la compréhension des mécanismes influençant la biodiversité dans le contexte des changements globaux. Tout au long du livre, l’auteur réalise des comparaisons avec les études pratiquées en milieu terrestre afin de mieux comprendre l’universalité des grands principes étudiés. Ce livre en anglais est destiné aux chercheurs et étudiants mais aussi aux personnes travaillant dans le domaine environnemental en milieu marin ou terrestre. Il est disponible en 11 versions électroniques et en deux formats papier.